Confiné·es et solidaires

Malgré le confinement, nous continuons à agir pour et avec les grignerot·es, pour la solidarité et l’écologie.

Plus que jamais, la solidarité a du sens. Ce ne doit pas être qu’un mot, mais des actions concrètes. La situation que nous vivons est dramatique pour beaucoup d’entre nous. Chacun a un rôle à jouer et nous encourageons tous ceux qui le peuvent à se soucier de nos aînés et des personnes les plus fragiles, notamment en leur faisant leurs courses. La réserve civique permet à des volontaires de s’inscrire pour participer à ce genre de missions autour de chez soi, sur la plate-forme gouvernementale jeveuxaider.gouv.fr

De nombreux candidat·es de notre liste Changer Grigny se sont engagé·es concrètement dans la fabrication de blouses pour un hôpital de la Loire et de masques en tissus pour des associations grignerotes. Nous recensons via notre page Facebook les besoins des associations ou des particuliers. Si vous en connaissez ou si vous avez du temps, des matériaux à donner… Dites-le nous !

Pour ce qui est de l’écologie, le Covid-19 est un exemple de ces épidémies liées à la crise de la biodiversité et du climat. Nous détruisons nos espaces naturels à un rythme accéléré. En Chine mais en Europe aussi, nos forêts et bois deviennent des plantations, nos champs et nos terres sont pollués et sous perfusion, nos eaux et notre nourriture polluées. Les constructions grignotent toujours plus les espaces naturels ou ce qu’il en reste.

Grace au confinement la nature a repris temporairement ses droits, mais le changement d’attitude brutal avec la reprise des déplacements, de la pollution sonore etc. dérangera les espèces qui ont choisi pour leur reproduction des sites délaissés temporairement par les activités humaines.

Le déconfinement provoquera aussi une « ruée » bien compréhensible vers les espaces naturels, semi-naturels ou les parcs, quitte à effacer brutalement les bénéfices qu’a pu gagner la biodiversité en quelques semaines. C’est valable pour la flore comme pour la faune sauvage. Il faudra améliorer la cohabitation entre les humains et le reste du vivant si nous voulons continuer à jouir de ce que la nature nous offre généreusement.

C’est ensemble que nous sortirons de cette crise. Mobilisons-nous, prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent !

Tribune parue dans le Grigny Magazine de Juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *