Nos Tribunes

Parues dans le Grigny Mag, voici l’ensemble de nos Tribunes.

  • L’apprenti Sorcier
    Pas sûr que cette opération de communication soit très positive pour notre ville, à en croire les réactions des visiteurs venant parfois de très loin pour découvrir des stands surpeuplés, des baguettes « magiques » et autres marchandises vendues très cher et des files d’attente interminables.
  • École : où allons-nous ?
    Grigny possédera toujours, comme nous l’espérons, trois écoles ? Ou n’est-ce qu’un projet en l’air parmi tant d’autres ?
  • Peur sur la ville
    Petit à petit, nous sommes entrés dans une société ou notre liberté de circuler, de nous exprimer est restreinte. Dans notre société aujourd’hui nos déplacements, nos jeux, nos lectures, nos messages sont surveillés et enregistrés, avec notre consentement, sur nos ordinateurs et nos smartphones.
  • Une démocratie sans électeur
    rapidement possible, par nous tous. Nous ne possédons pas la solution miracle, mais il doit s’agir là d’une des priorités de chaque élu·e. Cela passe par un respect des promesses faites, par l’écoute réelle des citoyen·nes.
  • « Dialogue et concertation :  vraiment ?! »
    municipale en mai dernier concernant le centre-ville sont ressorti·es bien déçu·es. Une nouvelle fois, ce ne fut pas une réunion de « dialogue et concertation » mais bien de « monologue et (dés)information ».
  • Parc du Rhône : une nature oubliée
    Faut-il transformer l’enfant dès son plus jeune âge en « consommateur » avec une « offre » de jeux ? Où est la place pour l’enfant à l’exploration, au rêve, à la découverte qu’un lieu comme celui-ce offre de lui-même ?
  • Non à la fermeture de nos écoles !
    Au lieu de construire une école à taille humaine, au parc Veyret par exemple, ils vont mettre 8,9 millions d’euros dans la réhabilitation-agrandissement de Pasteur. Sa rénovation est urgente, évidemment, mais avec une telle enveloppe budgétaire nous pouvons réhabiliter Pasteur et construire une 3e école.
  • Nos associations en difficultés
    30 % du montant pour les associations qui sont en adéquation avec la politique associative de la majorité, 10 % pour la participation aux évènements communaux « considérés comme prioritaires par la municipalité » et 15 % pour l’organisation d’ateliers vacances… Ça fait quand même 55 % du montant de la subvention soumis à leur politique.
  • En campagne pour les régionales, ne soyons pas dupes
    M. Wauquiez dit que la sécurité n’a pas de prix quand le Maire dit qu’elle est une priorité. En ce moment et à Grigny, ces propos ne seraient-ils pas plus appropriés pour parler de santé ?
  • Et surtout la santé !
    Nous défendrons toujours l’intérêt d’un centre de santé municipal, car notre municipalité se doit de répondre aux besoins de santé de sa population, même si cela a un coût.
  • Un « plan Canopée » ou plan de zonage de plantations 2020-2022 ?
    À notre sens, le plan proposé, validé à la majorité, non discuté et critiquable techniquement n’est pas à la mesure des engagements et différents enjeux du territoire.
  • Toutes les promesses ne seront pas tenues.
    Une nouvelle zone économique à la Rotonde, des classes de neige ou de mer, un pôle intergénérationnel, un RER sud, des pistes cyclables… des projets portés par la liste de la majorité actuelle en 2014 qui n’ont pas encore éclot 6 ans plus tard.
  • Dialogue et concertation : quelle place pour l’échange à Grigny ?
    M. le Maire a pris la mauvaise habitude de ne pas réunir les commissions municipales, ne nous laissant donc aucune place pour faire des propositions ou avoir des initiatives.
  • « La Métropole de Lyon n’est plus liée à la ville de Grigny »
    Nous faisons le souhait que la Métropole puisse continuer à collaborer avec la municipalité de Grigny. Hélas, Xavier Odo n’étant plus élu au Conseil Métropolitain, il en a décidé autrement à en juger par sa réaction.
  • Élu·es officiellement
    Aujourd’hui élu·es officiellement, les cinq membres du groupe de la Gauche Écologiste et Solidaire ont la volonté d’être partie prenante dans la vie de la commune et dans les décisions politiques qui la concernent, dans un esprit constructif.
  • Confiné·es et solidaires
    De nombreux candidat·es de notre liste Changer Grigny se sont engagé·es concrètement dans la fabrication de blouses pour un hôpital de la Loire et de masques en tissus pour des associations grignerotes. Nous recensons via notre page Facebook les besoins des associations ou des particuliers.
  • Merci !
    Avec 59 % d’abstention, 1588 électeurs ont choisi la liste Continuons Grigny Ensemble que nous félicitons. Pour autant, 1600 bulletins, cela reste peu pour une ville de 10 00 habitant·es. Nous appelons donc les élu·es de la majorité à considérer ce score avec humilité.