En campagne pour les régionales, ne soyons pas dupes

Tribune parue dans le Grigny Mag de février 2021

En janvier dernier notre Maire est parti en campagne pour la construction d’un Centre de Supervision Urbain (CSU) mutualisé avec plusieurs communes alentour pour « sécuriser le territoire ».

Un CSU sert de centre de visionnage des caméras de vidéosurveillances placées dans l’espace public. En 2013 nos caméras étaient reliées au CSU de Givors, puis en 2017 elles furent reliées à celui d’Oullins. La fibre optique a mis 11 mois pour aller de Grigny à Oullins et nous a coûté une petite fortune, sans parler de l’acquisition de nouvelles caméras et du salaire des agents payés à regarder les écrans. En janvier 2019 nous avons encore provisionné 112 000 € pour la vidéosurveillance.

Pour quels résultats ? Nous n’en savons rien malgré nos demandes : aucune statistique, juste de beaux discours.

Une visite récente de M. Wauquiez à Grigny était sur ce thème avec la promesse d’un futur CSU, qui ferait pourtant doublon avec celui d’Oullins. Cette politique du tout sécuritaire défendue par notre maire, mais non justifiée pour notre ville, est aussi prônée par M. Wauquiez. Ils rallient ainsi une part de l’électorat d’extrême droite.

M. Wauquiez dit que la sécurité n’a pas de prix quand le Maire dit qu’elle est une priorité.

En ce moment et à Grigny, ces propos ne seraient-ils pas plus appropriés pour parler de santé ? L’argent dépensé ne serait-il pas mieux fléché dans la mise en place d’un vrai parcours de soins pour nos habitants ? Il manquait seulement 25 000 € pour clore le budget du Centre Municipal de Santé en 2015 avant qu’il ne soit fermé.

Cette visite avait pour seul but la campagne des élections régionales des Républicains. Notre Maire, qui déroule le tapis rouge à celui qui déclarait que Donald Trump était « un source d’inspiration », viserait-il une place sur la liste LR ? Lui qui s’est toujours dit apolitique, tout en soutenant M. Wauquiez et Les Républicains, décline au sein de notre commune leur politique de droite libérale au détriment d’une réelle politique sociale et environnementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *