Centre-Ville : le changement, c’est pour quand ?

Tribune parue dans le Grigny Mag’ #77 de février 2022

Déjà 8 ans que la majorité municipale est aux commandes à Grigny : 8 années que les grignerotes et grignerots attendent le fameux « Grand-cœur de Ville » place Jean Jaurès promis par la Droite.

Bienvenue à Gil Beauty et à l’Heure du goût-thé, à qui nous souhaitons un maximum de réussite.

Tout en saluant le travail formidable réalisé par les quelques commerces déjà présents, nous pouvons nous demander si cela est suffisant pour le centre-ville d’une commune de près de 10 000 habitants. Il est désolant de constater le manque d’investissement de la part du maire, puissance publique, sur ce lieu de vie qui pourrait, et devrait, être le véritable poumon animé de Grigny. Chaque habitant a pu constater l’évolution insignifiante sur ce quartier et surtout le décalage entre ce qui a été promis et ce qui a été réalisé en 8 ans.

D’ailleurs la sur-communication de l’équipe municipale autour de ce « Grand cœur de ville » n’est pas un hasard : il s’agit de masquer le manque de dynamisme et le non-respect des promesses électorales faites par le Maire et son équipe. Pour mémoire, souvenez-vous du projet fictif de la Rotonde.

Bien qu »il soit forcément difficile de comparer avec d’autres communes (population, caractéristiques géographiques ou économiques, histoire différente…) nous pouvons constater le dynamisme des marchés de nos voisins de Givors ou de Vernaison par exemple, ou encore le dynamisme du centre-ville de Mornant…

Une ville aussi importante et dynamique que Grigny mérite un centre-ville à son image (avec par exemple une boulangerie et, pourquoi pas, une médecin, soyons optimistes) et non des annonces qui se suivent, année après année.

Monji Ouertani, pour le groupe GES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.